Photos et article Républicain Lorrain :

Pour valoriser le sentier du héron aménagé par la ville, l’office de tourisme proposera des balades en bateau sur la Sarre, en partenariat avec l’association l’Eau reine. Elles débuteront l’an prochain.

L’emblème de la ville coule entre deux rives. La Sarre, sa faune et sa flore, valorisées dans le sentier du héron. Un parcours ludique et pédagogique, mis en place par la municipalité il y a deux ans. Mais il n’est pas assez visible pour l’office de tourisme Sarreguemines confluences. « Il n’est pas connu , regrette Annick Berner, la directrice. Alors qu’il s’agit d’un beau projet », décliné sur 1,5 km, à travers des panneaux traduits en français et en allemand, des dessins, des fresques.
Pour promouvoir ce patrimoine naturel, l’office de tourisme a mis en place un nouveau circuit, en lien avec l’association l’Eau reine, gestionnaire du port de plaisance, et la ville. Des balades en bateau sur la Sarre.

• Les richesses du patrimoine
Le départ se fera de l’embarcadère du Casino des Faïenceries. Les participants (cinq au minimum) navigueront à bord du Schiff Nickel en direction de Welferding. Ils traverseront l’écluse 28, observeront la faune et la flore. Mais pas seulement. Ce tronçon est très riche, explique la directrice de l’office de tourisme. Le guide abordera l’histoire du canal, du chemin de halage, des faïenceries, de la vieille ville. Le groupe débarquera ensuite rue de France, pour la suite de la balade, à pied cette fois. Il retournera au Casino en empruntant les berges de la Sarre. Comptez près de deux heures de promenade : 30 minutes en bateau ; 45 minutes à pied.

• Individuels et groupes
Les balades seront mises en place l’an prochain sur inscription, sous réserve des disponibilités des capitaines de l’Eau reine qui piloteront, et du guide de l’office de tourisme. « Elles s’adressent aussi bien aux individuels, qu’à des associations, des comités d’entreprise, à la condition de ne pas dépasser vingt personnes , précise Annick Berner. On pourrait également accueillir des sorties périscolaires ou des élèves accompagnés de leur enseignant. »
Cette nouvelle offre a été possible grâce au partenariat noué entre l’office de tourisme, l’Eau reine et la ville de Sarreguemines, qui a investi 15 000 € pour déplacer en août un ponton de 12 mètres du casino à la rue de France et procéder aux fondations en béton et à l’installation des rampes d’accès.

• Terrasse végétalisée
Le choix de l’emplacement du ponton n’est pas dû au hasard et permet au Schiff Nickel de manoeuvrer sans encombres, « avant le rétrécissement du chenal », indique Jean-Yves Haus, président de l’Eau Reine. VNF a été consulté au préalable.
Le site est aussi amené à évoluer et à s’embellir. Au-dessus du chemin de halage, la ville prévoit d’aménager une terrasse végétalisée à la place du parking situé face à la boulangerie. Des subventions européennes ont été sollicitées. « Ce qui permettra de compléter le sentier du héron, avant le passage du jury de la 4e fleur l’an prochain », conclut Jean-Luc Eberhart, directeur des services techniques de la mairie.